Progress software accélère sur le cloud, les mobiles et le BRMS

Progress Software pousse les feux sur le cloud et les mobiles avec OpenEdge 11, un nouveau RPM utilisable sur un iPad et enrichi par Corticon

Il y a quelques semaines, Progress Software présentait OpenEdge 11, une “plate-forme de développement complète, permettant de créer des applications métier dynamiques et polyvalentes, aisément déployables sur tous les sites voulus mais aussi sur tous terminaux mobiles et dans le ‘cloud’. Cette version 11, disponible, apporte:
-une base de données “vraiment multi-utilisateurs au sens ‘multi-tenants’: elle est physiquement séparée du stockage  -afin de renforcer la sécurité et apporter un meilleur contrôle en environnement ‘cloud’),
-des options de déploiement “multi-cloud”,
-de nombreuses possibilités d’activation de processus,
-une prise en charge encore plus étendue des périphériques mobiles.

Cette version simplifie donc les déploiements SaaS (Software-as-a-Service). Elle doit permettre aux partenaires ISV de “développer des solutions dynamiques incorporant des processus métiers et des fonctionnalités d’intégration sur de multiples plates-formes et périphériques de manière totalement sécurisée  -qu’il s’agisse d’un déploiement sur site ou d’un environnement Cloud (via le portail Progress Arcade).

Progress n’en est pas à ses débuts dans les déploiements de type Saas. “La version OpenEdge 10 (disponible dès 2004) comportait déjà un message fort sur les transformations des applications pour être disponibles dans ce mode“, nous a expliqué Laurent Kieffer, architecte chez Progress Software France.
La nouvelle plate-forme OpenEdge 11 permet de développer:
-des applications traditionnelles en architecture N-TIER et Web
-des applications orientées ‘processus’ en utilisant une approche BPM (business process management)

La nouvelle dimension ‘multi-tenant’ permet de favoriser le déploiement dans un modèle Saas donc dans le Cloud en mutualisant encore plus les ressources serveurs et en optimisant les opérations de maintenances sur les structures de données.
Un client ayant de multiples instances de bases de données (par exemple dans un groupe, ou un partenaire assurant de l’hébergement) , pourra héberger ces instances dans une seule base de données Multi-Tenant en apportant de nouvelles fonctionnalités. Et cette opération sera réalisée sans modification des applications existantes
.

La fonction ‘group tenant’:

Les autres fonction intéressantes se résument ainsi:
1- ‘Group Tenant’: dans le cas d’une concentration sur une base multi-tenant, des ‘tenants’ dits « Group tenants » peuvent regrouper plusieurs ‘tenants’ afin de lancer des requêtes globales accédant à plusieurs ‘tenants’.
Un exemple? Si chaque ‘tenant’ correspond à une entité d’un groupe et que l’on veut avoir une vue consolidée d’un ensemble de données (ventes par exemple) , on pourra lancer une requête sur le Group Tenant regroupant les entités désirées. Cette fonctionnalité sera très intéressante pour les accès de types décisionnels

2-maintenance: la mise à jour d’un schéma de base dans une base OpenEdge 11 Multi-Tenant permettra d’assurer la mise à jour de tout les ‘tenants’ simultanément. D’où un gain en maintenance surtout dans un modèle hébergé.

Progress RPM: plus de mobilité

Par ailleurs, Progress Software a annoncé mi-janvier une nouvelle version de Progress RPM (Responsive Process Management), utilisable partout, et même sur un Apple iPad. Cette version comprend maintenant PCT (Progress Control Tower), une interface interactive en ligne, utilisable sur une tablette iPad avec tout accès Internet.
Il devient ainsi possible de surveiller, gérer et analyser des informations stockées sur de multiples sources de données -telles que mainframes IBM, CICS, Tibco, Oracle, FUSEsource et environnements SAP… - à tout moment et de n’importe où!

… et gestion des règles métiers avec Corticon

L’offre RPM de Progress va être considérablement enrichie par l’apport de Corticon Technologies, éditeur californien en cours de rachat (annonce du 9 janvier). Son savoir-faire est concentré sur la gestion automatisée des règles métiers ou BRMS (Business Rules Management System). Cette société a notamment développé et breveté un moteur de règles “sans codage”, permettant d’automatiser les processus de décision complexes.
L’offre Corticon sera intégrée dans la suite Progress RPM, qui combine les technologies BPM (Business Process Management), CEP (Complex Event Processing), BTA (Business Transaction Assurance) et Business Analytics via l’interface PCT (Progress Control Tower).

Les autres articles sur ce sujet

Soyez le premier à réagir

RSS - Flux pour ces commentaires.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée